Posturologie


COVID 19

Suite à la crise sanitaire et pour une durée indéterminée, le cabinet est fermé.
Tous les rendez-vous sont annulés jusqu'à nouvel ordre.
Si nécessaire, vous pouvez nous contacter par mail : podogely@gmail.com
 


 

Comment le corps perçoit son environnement à travers ses différents niveaux d’intégrations (musculaire, articulaire, cutané, viscérale, vasculaire, émotionnel) et ses capteurs sensoriels (pied, œil, oreille interne, mandibulaire…) ?

La Posturologie étudie :
  Quelles réponses le corps va apporter pour tenir debout :

  • En dépensant un minimum d’énergie
  • En évitant la douleur avec des stratégies d’adaptations

La posturologie s’applique pour des douleurs fonctionnelles avant qu’elles ne deviennent des troubles organiques, mécaniques :

  • Podalgies (métatarsalgies, névrome de Morton, Hallux valgus ou Rigidus, aponévrosite plantaire)
  • Talalgies (épine calcanéenne, enthésopathies, tendinites d’Achille…)
  • Gonalgies (syndrome rotulien, syndrome de l’essuie-glace…)
  • Lombalgies (lumbago, douleurs sacro-iliaque…)
  • Cervicalgies
  • Céphalées de tensions

Mais également troubles de la perception donnant lieu à des dyslexies…

Elle est par essence pluridisciplinaire puisqu’elle étudie les différents capteurs.

 

Le Posturologue va proposer une régulation du tonus musculaire par l’intermédiaire :

  • Des semelles posturales
  • D’Ostéopathe
  • Des Kinésithérapeutes
  • Du travail de l’orthoptiste pour l’adaptation oculaire
  • De l’Occlusion pour la mâchoire et l’entrée dentaire respiration chez l’orthodontiste
  • D’autres professionnels de santé pouvant apporter une réponse pertinente à une perception dysfonctionnelle

Role du podologue dans le traitement postural

« L’objectif principal du podologue sera, après analyse minutieuse de la statique du patient ( trop en avant , trop à droite, bascule de bassin, tête inclinée ….) de lui redonner une position proche de la verticalité absolue (invariant postural) .
Cette reprogrammation posturale va se faire grâce au port de semelles dite « de posture ». Il s’agit d’orthèses plantaires réalisées sur mesure dont les éléments ne dépassent pas 3 mm d’épaisseur.

Ces fines cales agissent comme des « leurres sensoriels » qui en stimulant les capteurs de pressions sous lesquels ils sont placés ordonnent au cerveau d’ajuster le tonus musculaire conformément aux stimulations reçues. Le choix des cales de stimulation permet de rééquilibrer les contractions musculaires afin de recentrer le patient. Celui-ci adopte ainsi une nouvelle posture plus confortable, exempte de contractions parasites.
Toutefois une posture parfaite ne pourra être obtenue que lorsque les différents organes qui composent le système de régulation posturale seront parfaitement fonctionnels. C’est pourquoi il n’est pas rare qu’a l’issu de son examen clinique le podologue oriente son patient vers un ophtalmologiste, un dentiste ou un ostéopathe. »

Sources : Bernard Bricot la reprogrammation posturale globale / Philippe et Sylvie Villeneuve API

 


Pour aller plus loin voici une présentation que j’ai réalisé pour un colloque de médecins en 2015 :


QUELQUES DEFINITIONS

  • Posture : position des différents segments corporels les uns par rapport aux autres
  • Equilibre : aptitude au maintien de la posture en dépit des circonstances contraires qui tendent à le perturber :
    • Contraintes extérieures au sujet (subies)
    • Contraintes internes (déplacement volontaire)
  • La Posturologie est l’étude du système de la régulation de la posture, de sa stabilité et de son orientation.

 

HISTORIQUE

  • Aristote, 300 av JC : « Le sommeil prive de la faculté de tenir debout »
     
  • Galien, 2ème siècle : Le tonus musculaire maintient les pièces squelettiques. Il met en valeur le rôle de l’influx venu du cerveau.
     
  • Descartes, 17 ème siècle : mise en relation entre la nociception plantaire (avec le feu) et la réaction posturale
     
  • Borelli G.A., 17ème siècle début de la biomécanique et de la réaction du corps face à des contraintes
     
  • 1837 : Charles BELL: Comment l’homme maintient-il une posture debout ou incliné face au vent qui souffle sur lui?
    • Il possède un sens par lequel il connait l’inclinaison de son corps et possède une aptitude à réajuster et à corriger tout écart par rapport à la verticale.

 

Origines modernes :

  • En 1950 : BARON montre qu’une petite perturbation proprioceptive au niveau des globes oculaires de 1 à 4 degré le système oculomoteur des poissons vont perturber la posture et nager en rond. Au delà le poisson file droit:
    • Des variations infimes des capteurs posturaux ont des effets importants sur la posture
    • C’est un système non linaire.

 

LE SYSTEME POSTURAL D’APLOMB : un pendule inversé :

 

  • Vierordt : 1864« le corps se trouve en équilibre monopodal sur l’astragale comme une tige sur le bout du doigt d’un jongleur »
     
  • 1938 Hellbrandt et al : la posture est « une activité dynamique sur une base de sustentation fixe »

 

  • Pierre-Marie Gagey : L’homme oscille à l’intérieur d’un cône de :
     
    • 4° d’arc dont le sommet est représenté par l’appui des pieds au sol,
       
    • Qui correspond à 1 cm² de surface au sol.
       
    • Sorti de ces normes il aura une difficulté à maintenir une posture orthostatique sans gaspillage énergétique

 

SYSTEME DE DEFICIENCE POSTURAL (SDP) : Da Cuna 1979 :

Lors d’un SDP les patients présentent :

  • Des examens complémentaires normaux

  • Une symptomatologie riche

  • Une hypertonie para-vertébrale et unilatérale.

  • Ceux sont des troubles fonctionnels et chroniques.

 

ECONOMIE DU SYSTEME POSTURAL FIN :

2011 : O.GARCIN et A. GELY : le sportif d’ultra endurance qui aura la capacité de finir une tel épreuve sera celui qui saura optimiser ses dépenses énergétiques. Pour cela il doit gérer au mieux:

  • La Pro action

  • La rétro action

  • Ces régulations sont fonctions de l’intégration de ses capteurs et de ses effecteurs.

Profil de la course de l’Ultra Trail du Mont Blanc ® et vidéo de presentation:

https://www.youtube.com/watch?v=x1OG0xi6AMY&vl=fr

 

  • Importance des capteurs posturaux :

Un coureur présentant un système postural performant sera celui qui saura le mieux gérer l’anticipation du positionnement du corps en fonction des différents capteurs sensoriel posturaux

  • Les paramètres stabilometriques LFS et longueur mettent en évidence que les personnes ayant un tonus postural le plus performant ou le plus économique pour leur permettre une meilleure stabilisation de leur corps dans un environnement donné, sont plus aptes à finir la course.

 

LA PROACTION : anticipation du mouvement

 

Action anticipatrice des muscles extrinsèques du pied, lors du mouvement volontaire :

  • Une étude menée par Nashner en 1977 démontre par enregistrement par des myocapteurs « l’ajustement préparatoire à l’action » des muscles extrinsèques du pied lors de l’ouverture d’une porte:

    • Les mollets se contractent avant que le bras ne tire la porte

    • On voit le corps de Georges Bush légèrement penché en arrière.

 

RETROACTION : réaction à une perturbation de la tache programmée

LE SYSTEME POSTURAL D’APLOMB (SPA) EST FONSTION DES REFERENTIELS.

Pour être fonctionnel ils recrutent des endo ou exo capteurs
 

REFERENTIEL EGOCENTRE :

  • axe Z, haptique.

  • Informations somesthésique (capteurs cutané, musculaire articulaire) de l’axe corporel, occlusifs

  • Orientation des différents segments osseux entre eux et dans l’espace

Par exemple la serveuse de Munich :

 

REFERENTIEL ALLOCENTRE :

  • Référentiel visuel

  • infos statiques et dynamiques

  • orientations des objets entre eux et par rapport au corps (distance)

exemple du train avec cinétose  mal des transport (voir par ailleurs les seet

 

Exemple de la posturologie appliquée pour les cinétose : le mal de transport :https://www.youtube.com/watch?v=_0r78xsmToA

 

REFERENTIEL GEOCENTRE :

  • Base de l’organisation posturale

  • Référentiel Gravitaire

  • Invariant

  • Détecte les accélérations de la tête et les mouvements en 3D

VICARIANCE IDIOSCYNCRSIQUE :

  • Système compensateur propre à chacun qui permet de

    • privilégier une entré sensoriel par rapport à un autre qui se trouve en déficience et

    • de garder une bonne représentation du schéma corporel interne,

  • afin de garder une bonne :

    • Stabilité orientation

    • Représentation spatiale malgré les contraintes externe et interne.

 

Les capteurs :

Il existe 2 types de capteurs:

Endocapteurs

  • Proprioceptif (musculaire, ligamentaire, articulaire)
  • Visérocepteurs.
     

Exocapteurs

  • Visuel
  • Labyrinthique
  • Sole plantaire, Cutané

 

Il existe différents types de parasites posturaux:

  • Cicatrices
    • Dents réactogènes (caries…)

    • ATM

    • Dysfonction de capteurs.

 

L’objectivtion des dysfonctions se fait de façon instrumentale et clinique (test validés, reproductibles)

  • Les moyens de remédiation postural se fera selon l’entrée dominante :

    • Podale : posturopodie : semelles de posture avec des stimulations allant jusqu’à 3mm

    • Visuelle : orthopsie, prismes

    • Oclusion mandibulaire : gouttières, alphs

    • Oclusion labiale : alphs

    • Peau : kinésithérapeutique pour les cicatrices

 

  • C’est donc un travail:

    • Fonctionnel et de prévention

    • Avec des stimulations fines aux effet non linéaire.

    • Pluridisciplinaire et c’est pourquoi je vous remercie de votre présence.

 

Enfin voici un lien vidéo de la santé au quotidien avec Philippe Villeneuve président de l’Association de Posturologie Internationale : https://www.youtube.com/watch?v=384LS5mV3Y8

Un lien vidéo de l'histoire de la posturologie présenté par Pierre Marie Gagey :
https://www.youtube.com/watch?v=N2JfIbKA8MY